Accueil » Projets » ILETOU
En bref :
Bénéficiaires :PVVIH
Localités cibles :Lomé et Sokodé
Montant :14 410 391
Fiancement :FDF

Contexte général du projet

Au Togo, la prévalence du VIH dans la population générale est estimée à 2,5 % (Source PSN 2016-2020). L’épidémie est de type généralisé avec des disparités entre les groupes de population, entre les différentes régions du pays et entre les sexes. La lutte contre cette infection, a impliqué dès les premières heures les premiers responsables du pays avec la création en 2001 du Conseil National de Lutte contre le Sida et les IST (CNLS-IST) qui a à sa tête le chef de l’Etat et qui assume un leadership permettant à tous les secteurs de s’impliquer dans la riposte au VIH. Outre les actions des institutions étatiques, la lutte contre le SIDA est très marquée par les secteurs associatif, confessionnel et communautaire qui sont réellement impliqués dans les activités de prévention et de prise en charge des PVVIH avec l’appui des partenaires au développement, sous la coordination de la plate forme des ONG et associations de lutte contre le SIDA.

Cependant, il convient de préciser que les différentes actions qui sont menées au plan national en terme de prévention et d’accès aux soins ne tiennent pas compte spécifiquement de la féminisation de l’infection par le VIH. Pourtant, selon le Plan National d’Assistance Technique 2013-2015, sur 100 personnes infectées par le VIH, 60 sont des femmes. Ces dernières sont donc plus exposées que les hommes

Ainsi, pour combler ce manque, l’ONG Espoir Vie-Togo (EVT) qui mène depuis plus de 20ans la lutte aux côtés du gouvernement, initie le projet « Ilétou ». D’ailleurs, ce projet est né des difficultés actuelles rencontrées par l’ONG dans ses activités de prise en charge globale des PVVIH.  Le manque d’intérêt des hommes sur les questions de la santé de la reproduction qui pourtant préoccupent les femmes, l’empowerment des femmes, la récurrence des infections sexuellement transmissibles au cours des consultations, etc.

Objectif global

Le projet FDF à pour objectif de faire la promotion de la santé sexuelle, la dignité et la santé positive des PVVIH (hommes, femmes) dans les 3 centres d’EVT à travers une approche basée sur le genre. Il s’agit de leur assurer une prise en charge globale grâce aux prestations d’ordre psychosocial et médical, de mener des actions de plaidoyer, et de renforcement institutionnel.

Principales activités

La subvention dans le cadre de ce projet permettra de réaliser les activités suivantes :

  • Organisation des séances d’Information Education Communication/Communication pour un Changement de comportement,
  • Réalisation des séances de conseil individuel sur la santé sexuelle et reproductive et pour le partage du statut sérologique au partenaire,
  • Organisation des groupes de parole,
  • Organisation des formations au profit des familles des PVVIH stigmatisées ou inobservants afin de favoriser leur insertion et la bonne observance,
  • Réaliser les consultations médicales pour le traitement des infections opportunistes, la mise sous ARV et les soins infirmiers,
  • Offrir les consultations gynécologiques aux PVVIH (hommes et femmes),
  • Réaliser des frottis cervicaux au besoin chez les femmes vivant avec le VIH,
  • Proposer les services de planification familiale et de consultation pré et post natales,
  • Approvisionner la pharmacie communautaire en médicaments pour le traitement des IST, IO, etc.
  • Assister les PVVIH les plus démunies dans la réalisation des examens paramédicaux et du suivi biologique,
  • Renforcer la capacité des PVVIH dans la gestion des AGR,
  • Octroyer des fonds aux groupements de PVVIH et en assurer le suivi,
  • Réaliser des plaidoyers auprès des décideurs,
  • Faire les médiations auprès des familles,
  • Renforcer les compétences des prestataires (médecins, assistants médicaux, infirmiers, psychologues, conseillers psychosociaux) en matière de la santé sexuelle et de reproduction,
  • Contribuer aux charges administratives et de fonctionnement d’Espoir Vie-Togo,
  • Faire le suivi des activités.

 

Principaux résultats obtenus en 2014

  • 3053 séances de conseil psychosocial ont été réalisées au bénéfice,
  • 79 médiations familiales communautaires,
  • 12797 consultations médicales sont réalisées,
  • 35 femmes ont été accompagnées dans le processus de l’annonce du statut sérologique aux partenaires,
  • 12 groupes de parole ont été organisés,
  • 10077 comprimés et 541 flacons de boîtes de sirop ont été distribués,
  • 40 patients ont bénéficié d’appui financier,
  • 60 patients ont bénéficié d’AGR (41 en 2013 et 19 en 2014).