Accueil » Editorial

Depuis 20 ans, Espoir Vie-Togo s’est engagée auprès du gouvernement togolais, des partenaires nationaux et internationaux pour assurer l’accès universel à la prévention, aux soins, traitements et appuis aux Personnes Vivant avec le VIH (PVVIH) et celles atteintes d’infections récurrentes ou de pathologies chroniques.

Dans sa lutte quotidienne contre le VIH, Espoir Vie-Togo s’est fixée des objectifs clairs et a mis en place des stratégies de préventions, de prises en charge visant à participer à la réduction du nombre de nouvelles infections, et de contribuer à l’amélioration de l’état de santé et de la qualité de vie des personnes infectées et affectées y compris les Orphelins et Enfant Vulnérables.

Avec un début très difficile ou les personnes dépistées positives ne savaient à quel sein se vouer dans un contexte où les antirétroviraux (ARV) n’étaient pas disponibles, Espoir VieTogo a su grâce à l’appui de ses partenaires créer un cadre de convivialité aux PVVIH à travers l’organisation des activités de groupe., les visites à domicile, les appuis à la nutrition à travers la distribution des kits alimentaires, les visites à l’hôpital, les visites à domicile, les repas conviviaux…

Avec la disponibilité des ARV, Espoir VieTogo a développé de nouvelles activités pour renforcer l’adhésion au traitement des PVVIH. Il s’agit entre autres de l’éducation thérapeutique. Ces différentes activités ont permis à Espoir Vie-Togo d’offrir des services de qualité aux PVVIH et de les aider à vivre positivement avec le virus. De 8 personnes vivant avec le VIH en 1995, Espoir Vie-Togo offre ses prestations à une fille active de 3317 personnes dont 3135 sous traitement ARV en fin 2015.

Ces résultats montrent qu’EVT fait des efforts remarquables pour l’atteinte de ses objectifs. Cependant, des efforts considérables restent à faire.

Pour ce fait, je remercie tous les acteurs engagés dans la lutte contre le VIH et je nous demande de rester très mobilisés pour relever le nouveau challenge fixé par le gouvernement, celui d’avoir une génération sans Sida à l’horizon 2020.

Le Directeur National

Dr Ephrem MENSAH